La réponse partielle qui apporte d’autres questions

Mars 2019, je vous parlais de mes recherches quant aux états de services militaires de Rudolf, AAGPP de mon compagnon, dans l’article Où est Rudolf ? Bien que je n’ai pas encore trouvé la réponse militaire de l’appel sous les drapeaux, je viens cependant d’obtenir la confirmation d’une information qui m’avait été donnée il y a quelques temps maintenant.


Bref, j’ai un binôme…

Vous est-il déjà arrivé de retrouver un cousin généalogique et d’échanger des informations avec lui ? Depuis mars 2017, je suis en échange régulier avec celui que j’appellerai ici « Cher Cousin » et je dois vous avouez que bien que n’ayant jamais rencontré Cher Cousin jusqu’ici, j’adore parler avec lui, lui écrire des mails et recevoir ses réponses. À chaque fois c’est une bouffée d’air frais qui arrive dans ma boîte mail. Laissez moi vous raconter une partie de mes échanges avec Cher Cousin.

Depuis quelques années, j’ai entrepris en plus de faire ma généalogie, de faire celle de monsieur mon compagnon. Une partie de son arbre est en Pologne, autant dire que pour le moment la branche n’avance pas beaucoup. Mais la branche paternelle est en Moselle avec un nom qui respire bien l’ancien empire germain… J’ai pu grâce à l’aide de certains généalogistes en ligne avancer, après quelques échanges pourtant les conversations se sont taries. Jusqu’à un message privé sur Geneanet et voici le début d’une aventure généalogique qui s’intensifie au fil des jours et des mails. Mon interlocuteur se présente et nous établissons qu’il est un cousin généalogique de mon compagnon. En fait, si on veut être précis ma moitié est un petit-fils d’un cousin issu de germains de Cher Cousin. Y a plus cours comme dénomination hein ?

Nous avons commencé à échanger sur mon arbre en ligne, Cher Cousin a un trésor d’informations pour compléter ce que j’ai déjà pu établir et documenter. Mais à bien y réfléchir c’est plus que cela ! Dès les premiers mails c’est une mine d’or photographique qui s’offre à mes yeux. Rendez-vous compte, grâce à Cher Cousin j’ai pu mettre un visage sur au moins 8 personnes donc l’arrière-arrière-grand-père de mon homme. Nous avions bien entendu certains actes en commun, mais je crois pouvoir dire que nous avons chacun compléter les données de l’autre.

La lignée recherchée s’est encore étoffée de 10 membres une semaine après les 5 de la semaine précédente. Parfois c’est à qui trouvera le document en premier, sans s’en rendre compte. Parfois c’est juste en discutant que l’on débloque un mystère et que l’on avance. Aussitôt mon mail envoyé, je deviens impatiente. J’ai hâte de lire chacun de ses mails, d’élaborer diverses théories à partir des renseignements qu’il a pu glaner ici et là. C’est un travail d’équipe qui s’est mis en place, de manière tacite et qui fonctionne tellement bien. Je vous souhaite à tous d’aussi belles rencontres que la mienne avec Cher Cousin…

Au cours de l’un des mails de novembre 2020, Cher Cousin m’informe qu’il a une piste grâce au site Mémoires des Hommes quant au décès de Rudolf, mais il n’a pas le document pour confirmer. Il faut soit gérer l’allemand et s’intéresser aux archives de l’autre côté de la frontière soit écrire au SHD. Ni une ni deux le courrier est rédigé, j’invite mon homme à lire et signer le document et zou direction la poste. Puis, j’oublie…

L’aide d’un collègue

Jusqu’à ce 03 mars 2021, lorsque monsieur rentre du boulot, passe par la boîte et lettres et arrive encore fébrile en disant « Toi et ta généalogie ! Tu m’as fait peur ! Grrr ! Un courrier à mon nom « Ministère de la Défense »… Tiens c’est l’acte de DC de Rudolf. C’est qui ? » C’est ton AAGPP mon amour ! Durant la pause café (je dirais bien « au boulot », mais en télétravail il n’y a plus vraiment de différence entre le boulot et la maison), j’en parle à un collègue en lui expliquant qu’il va me falloir sortir mon dictionnaire d’allemand car je ne le parle et ne le lis pas. Yémar me propose alors de l’aide, il a travaillé dans l’armée et surtout parle plusieurs langues. Un échange de mail plus tard me voici avec une transcription-traduction du document… Oh ! Merci Yémar !

Dans ce document s’y trouve en plus de la confirmation du lieu et de la date de décès de Rudolf, une épouse jusqu’ici inconnue ! Il se serait donc remarié après le décès de sa femme en 1918. Me voici alors avec de nouvelles questions, sur que fut sa vie de 1918 à 1944… Quand e où se sont-ils mariés ? Ont-ils eut des enfants ? Voici ici résumé ma base pour repartir à la recherche d’informations sur Rudolf…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :