Comment tuer 2 immortelles en 2 jours ?

Voici la réécriture d’un article de mon ancien blog alors que je préparais mon mémoire pour le DU Généalogie et Histoire des Familles à l’université de Nîmes.


Marie Hélène HOSSELET et Léona Céline MESNY ont longtemps fait de ma liste d’immortelles, respectivement 4 ans et 18 ans, que je cherchais leur acte de décès. Dans le cadre du mémoire pour le DU Généalogie et Histoire des Familles, je me suis lancée dans la recherche de la première, Marie Hélène, et de sa disparition.

J’ai commencé par faire la liste de ce que je savais sur elle et des recherches déjà effectuées, en voici un résumé :

  • Née en 1858 à Rainsars (59)
  • Elle est la fille de Olivier HOSSELET et Sophie Joseph PERONNE
  • Elle épousa en 1881 à Rainsars (59) Eugène Norbert LOBET [né en 1843 et décédé en 1902 à Anor] => voir l’article Des nouvelles plus très fraiches, mais une bonne surprise.
  • Lors du recensement de 1906 à Anor, elle est indiquée comme chef de famille (5 enfants nés en 1883-1885-1888-1890-1894).

Ensuite ? Marie-Hélène disparait complètement. J’ai alors parcouru les tables décennales de décès (1902 à 1932) dans les villages suivants :

  • Anor => dernière résidence connue
  • Rainsars => village de naissance (et mariage)
  • Etrœung => village de décès de son père
  • Fourmies => ville limitrophe d’Anor
  • Trélon => village limitrophe d’Anor
  • Ohain => village limitrophe d’Anor
Carte réalisée à partir de Google Map

Mais rien de rien. Aucun indice sur le décès de Marie Hélène. Où ? Quand ? Les recensements de 1911 et 1916 ne sont pas disponibles en ligne sur les Archives Départementales (59). Étant à Lille aux AD pour les recherches pour mon mémoire c’est l’occasion de changer de méthode de recherches. C’est ici que mes cours interviennent. La série 3 Q doit alors être utilisée et parcourue.

Dans un premier temps, j’ai parcouru les fiches décès. J’ai pu mettre la main sur celle de son époux, Eugène Norbert LOBET.

Mais toujours rien pour le moment sur Marie Hélène bien que j’ai parcouru les fiches décès du canton de Trélon et de celui d’Avesnes… En continuant la série 3 Q, je me suis attaquée aux TSA, Tables de Successions et Absences. Rien sur Trélon de 1905 à 1939. Après une petite pause je me lance dans les TSA du canton d’Avesnes pour la même période. BINGO ! HOSSELET Marie, veuve LOBET, domiciliée à Anor, est décédée à Avesnes le 5 février 1920 à l’âge de 62 ans. Tout colle : le veuvage, l’âge, le domicile…

Me voici donc, plongeant dans les actes de décès d’Avesnes en 1920 et je trouve celui qui m’intéresse depuis 4 ans… Je fonds alors sur les successions pour obtenir la déclaration de mutation par décès. Mon immortelle, Marie Hélène, est décédée…

Forte de cette découverte, j’avais préparé le soir même une petite fiche sur Léona Céline MESNY dont voici le résumé des informations connues :

  • Née le 25 octobre 1851 à Solre-le-Château (Fille de Joseph MESNY et Clarice HUFTIER)
  • Mariée à Sars-Poteries le 27/07/1874 à Hector DEVRAY
  • Maman une première fois en 1875 d’un petit Henry
  • Elle devient veuve le 02 novembre 1878 à Felleries
  • Elle se remarie le 20 février 1881 à Sars-Poteries avec Léon Antoine DUBOIS
  • Elle sera 4 autre fois maman à Sars-Poteries
    • Clarice en 1881 (décédée à Fourmies)
    • Irma en 1883 (mariée à Avesnes-sur-Helpe, décédée à Jeumont)
    • Léon en 1885 (marié à Vitré, décédé à Pocé-les-bois)
    • Jeanne en 1889 (décédée à Sars-Poterie)
    • Georges en 1892 (décédé à Jeumont)
  • Elle est veuve une seconde fois à Jeumont
Carte réalisée à partir de Google Map

Plus rien… Léona Céline disparait des documents. J’ai parcouru les tables décennales de décès (1902 à 1932) pour les villes suivantes :

  • Solre-le-Château
  • Felleries
  • Sars-Poteries
  • Avesnelles
  • Avesnes-sur-Helpe
  • Fourmies

Comme pour Marie Hélène, je parcours les fiches décès, chou-blanc encore une fois. Je m’attaque une nouvelle fois aux TSA sur Trélon et Avesnes. Peut-être que le canton n’est pas le bon… Expliquant mon cas à l’équipe présente aux Archives Départementales du Nord à Lille, je liste les actions déjà faite nous recherchons pour chacune des villes et chacun des villages cités plus haut les cantons. Il reste alors à faire le canton de Maubeuge-Sud par rapport à Jeumont. À nouveau c’est le jackpot !

Il aurait ainsi été difficile avec les tables décennales jusqu’en 1932 puisque Léona est décédée le 1er décembre 1933 à Maubeuge. En 2 jours, j’ai donc mis fin à 4 ans et 18 ans de recherches.

J’ai passé au total 4 jours sur place et ces 4 jours m’ont donné des idées à la pelle… Les conseils de l’équipe des AD59 m’ont permis de voir d’autres pistes auxquelles je n’avais pas pensé…  Voilà comment j’ai « tué » 2 immortelles en 2 jours, si j’habitais plus proche des AD59, je pense que je passerai des jours et des jours là bas, pour compléter mes informations et m’occuper de ceux et celles pour qui il me manque des dates jusqu’ici. Du coup forcément, j’ai hâte d’y retourner…

4 commentaires sur “Comment tuer 2 immortelles en 2 jours ?

Ajouter un commentaire

  1. J’ai également trouvé un décès longtemps recherché dans les tables de mutations et absences. Nous l’avions cherché partout. Le décès n’a jamais été déclaré à la mairie mais nous avons retrouvé plus tard sa trace dans les registres de catholicité.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :