Emportée par un vent nommé Zéphir (Partie 1)

Je tiens tout d’abord à remercier mon camarade de promo Georges pour les documents qu’il a trouvé et m’a envoyé suite à sa lecture d’un de mes articles, à savoir les recensements de 1920 et 1940. J’ai un compte familysearch comme beaucoup de monde et j’avoue que je l’oublie souvent, mais pas Georges.

Je voudrais ensuite remercier Diane (Twitter : @huboutourville) pour l’aide qu’elle a pu m’apporter dans mes recherches sur Zéphir… Naturalisation, décès, cimetière… Et plus encore ! Je vais couper mon récit en 2 parties, la première s’étalant de sa naissance à son arrivée à Ellis Island, la seconde ira jusqu’à son décès.


Le 07 janvier 1860, Philippe Auguste PETIT, sabotier de 38 ans à Anor (59), vient déclarer en la maison commune la naissance de son petit dernier qu’il nommera Zéphir Alexandre. Joséphine PERLAUT, son épouse, lui a donné le jour en leur maison au lieu-dit « le bois Saint Hubert ».

Zéphir est le petit dernier d’une fratrie qui compte avant lui 6 bambins nés de 1842 à 1857, ainsi il a 4 frères et 2 sœurs. Alors que je recherchais des informations sur Zéphir, j’ai quelque peu oublié de vérifier celles sur ses frères et sœurs. Résultats j’allais écrire : « Courant 1862, son frère aîné Zéphirin Alexandre Augustin PETIT part certainement pour son service militaire, cependant les AD59 n’ont pas encore en ligne la classe 1862. » sauf que Zéphirin décède le 06 septembre 1859, soit avant la naissance de Zéphir (son prénom est peut-être un hommage à l’aîné décédé) d’une part et avant d’être appelé sous les drapeaux d’autre part. La classe 68 par contre est en ligne et on y retrouve son frère Victor, fileur de laine, sous le matricule 597.

Cette fois par contre je suppose que Juvénal Adrien, né en 1850, ira au service militaire en 1870, le souci est que je n’ai pas encore trouvé sa fichier matricule car je dois plucher tout le registre page par page. En, effet, la table alphabétique est absente. Mais 1870 est également l’année où sa sœur Améline Joséphine épouse Melchior Joseph COLIN. Le 05 décembre 1874, alors qu’il approche de la quinzaine sa mère décède. Un peu moins de 5 mois plus tard, le 28 avril 1875, sa sœur Céline Mathilde épouse Victor Lucien FOSTIER. En 1876, ses frères Victor et Juvénal se marient respectivement avec Elvire Marie RIGAUMONT et Elise Marie NICOLAS.

1880 sonne la mobilisation militaire de Zéphir. Il porte le matricule 1153 de la classe 1880 d’Avesnes-sur-Helpe (59). Au tirage de canton de Trélon (59) il écopa du numéro 145. Il sera dispensé de service pour « Frère au service ».

Il est une chose cependant qui m’intrigue, c’est que le 11 mars 1884 il est condamné par le Tribunal d’Avesnes à 6 jours de prison pour outrage aux agents, cependant il débarque du paquebot « Labrador » à Ellis Island le 01 janvier 1884… Sur le manifeste des passagers il est identifié (ligne 227) comme âgé de 24 ans, serviteur (« servant »), français à destination de Milwaukee.

Extrait du manifeste des passagers du Labrador – 01 janvier 1884

Le rêve américain de Zéphir commençait.

Un commentaire sur “Emportée par un vent nommé Zéphir (Partie 1)

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :